11_Defibri2.png

Stimulateur et défibrillateur cardiaque

Ces appareils permettent de soutenir le cœur en cas d’anomalie de l’électricité ou de défaillance cardiaque.

En pratique

Vous devez rester à jeun pour l’examen avec des consignes qui vous seront données lors e la consultation concernant l’arrêt de certains traitements (anticoagulant, anti arythmique…). Une information écrite vous sera remise lors de la consultation que vous devez rapporter signée lors de l’hospitalisation. Le choix de l’appareil (stimulateur ou défibrillateur) ainsi que le nombre de sonde vous sera expliqué lors e la consultation.

Une consultation auprès de l'anesthésiste sera organisée avec un délai légal d’au minimum 48 heures l’intervention.

La durée de l’hospitalisation est de 2 à 3 nuits avec, après le geste la nécessité de rester alité jusqu’au lendemain matin afin d’éviter les hématomes.

Une carte nominative de stimulateur ou de défibrillateur vous sera remise (à toujours conserver sur vous car elle contient de informations primordiales : marque, constructeur…) ainsi qu’une fiche contenant des informations par rapport à certaines situations (micro-ondes, portiques de magasin ou d’aéroport, soudure à l’arc….)

Une infirmière à domicile changera les pansements tous les 2 jours et vous serez revu systématiquement en consultation au cabinet 8 jours après l’intervention.

Vous ne pourrez pas conduire pendant 15 jours à 3 semaines.

Au-delà vous pourrez progressivement reprendre vos activités quotidiennes.

La reprise de l’activité sportive dépendra de la gêne et du type de sport.

L’intervention

Le choix de la mise en place du stimulateur ou du défibrillateur dépend de la maladie sous-jacente.

Un stimulateur cardiaque permet de palier à un cœur trop lent pour lui permettre de fonctionner normalement.

Un défibrillateur a une fonction de stimulateur et en plus il est capable de délivrer un choc électrique pour faire repartir le cœur en cas d’arrêt cardiaque.

Le nombre de sonde (1,2 ou 3) dépend de l’importance de la maladie.

En général, le boitier est mis en place à D sauf spécificité (chasseur…).

Sous anesthésie locale sous la clavicule, une incision de 4 à 5 cm est réalisée avec la mise en place d’une ou plusieurs sondes que l’on introduit dans une veine : en suivant son cheminement, nous atteignons les cavités cardiaques grâce à l’utilisation d’un écran de guidage (scopie)

Les sondes sont fixées à plusieurs endroits et sont reliées à un boitier dont la taille dépend de la fonction (un défibrillateur est plus volumineux qu’un stimulateur).

Ce boitier sera situé sous la peau (vous pourrez le sentir à travers celle-ci).

 

 

Le patient

 L'examen d'une durée d’environ 1 heure en moyenne, nécessite de rester couché à plat sur une table d'examen puis au lit pendant les 12 heures suivantes. Une antibiothérapie est administrée avant l’intervention.
Le patient est accompagné pendant toute la durée de l'examen d'une infirmière et d'un médecin spécialisés dans ces techniques.
Après l’intervention un pansement sera mis en place qui comprimera la zone d’implantation pour éviter les hématomes.

Des contrôles radiographiques et de l’appareil seront réalisés à l’aide d’un ordinateur appelé programmateur (il permet de modifier à souhait les paramètres du stimulateur ou défibrillateur).